L'histoire méconnue de la BANQUE DE FRANCE par l'historien Henri Guillemin (droit à l'essentiel)

dans Journal, Vérité, Chercheurs de vérité, Conspirations, Histoire

Vidéo : L'histoire méconnue de la BANQUE DE FRANCE par l'historien Henri Guillemin (droit à l'essentiel)

L'histoire méconnue de la BANQUE DE FRANCE par l'historien Henri Guillemin (droit à l'essentiel)

1694 création de la banque d'Angleterre par Paterson, un ancien boucanier, la banque est privée et le roi en est actionnaire le parlement bridé par sa constitution, bien entendu. Le maitre de la monnaie est Isaac Newton (l'homme à la pomme), il lui donne le monopole de la monnaie en faisant écarteler un banquier concurrent. La banque est rémunérée sur le tonnage des bateaux (voir UCC), l’Angleterre s'endette mais construit la plus grosse flotte du monde. La "confrérie de banquiers internationaux" souhaite croitre, finance la révolution française et veille à l'article 17 de la "déclaration des droits de l'homme" base de toutes nos constitutions pour bien rendre notre notre parlement inoffensif. Napoléon aidera la création de devises exportables bienaimées des banquiers.

1913 ce sera le tour de la Reserve Fédérale Américaine. Il faut aussi bien comprendre que ces interêts privés dirigent notre économie et qu'il sont pratiquement toujours contraire à l'intérêt publique. Ils peuvent provoquer des crises pour nous par resserrement du crédit et en tirer des profits privés considérables par spoliations, spéculations, établissement de monopoles, etc...

Mollien - Mémoire d'un ministre du trésor public, tome 3, page 47 : "Des traites revêtues de pareilles signatures étaient réputées admissibles, par ce seul fait, à l'escompte de la Banque ; et c'est la Banque de France qui avait fourni une grande partie des fonds de ce singulier emprunt aussi longtemps que dura cette circulation par le renouvellement des traites. Il n'en est pas moins vrai que, dans la rigueur de la loi du commerce, ces lettres de change collusoires sont une espèce de FAUSSE MONNAIE."

Vérifiez, tout est là : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k39652n/f49.image.r=banque%20de%20france.langFR

Allez pour le plaisir, une deuxième citation :

Mollien - Mémoire d'un ministre du trésor public, tome 2 page 30 : "Si la compagnie qui, SOUS LE NOM DE Banque de France, avait l'utile PRIVILEGE d'émettre des billets au porteur EN CONCURRRENCE AVEC LA MONNAIE REELLE, pouvait être appelée à intervenir au service du trésor, ce devait donc être dans une autre combinaison que celle selon laquelle elle exerçait ce privilège. C'était hors des procédés et des règles austères de l'escompte [..] qu'elle pouvait donner assistance au trésor."

On a bien une banque de France qui n'en a que le nom, qui a le privilège de l’émission monétaire et qui émet de la fausse monnaie pour "donner assistance au trésor" c'est à dire financer l'état français.

Deutéronome 15, 6 : "tu prêteras à toutes les nations mais tu n'emprunteras pas. Tu domineras toutes les nations et tu ne seras pas dominé."

Bref regardez L'argent dette de Paul Grignon vous comprendrez pourquoi c'est si important.

Vidéo

Le contenu des articles peut heurter la sensibilité de certains de nos lecteurs. Le Journal Pour ou Contre n'est en aucun cas responsable du contenu desdits articles. Toutefois pour une liberté de la presse, le Journal Pour ou Contre défendra à jamais la liberté d'expression et promet de mettre tout article en ligne quel que soit son sujet. La durée de vie d'un article en ligne est déterminée par nos lecteurs. Eux seuls décident s'il sont Pour ou Contre. Si le Contre l'emporte la publication d'un article peut se voir retirée. Dans le cas contraire, vous êtes avertis!

Écrire un commentaire

Votre addresse ne sera jamais publiée.

*

Quelle est la première lettre du mot pzjc ?

Fil RSS des commentaires de cet article

Derniers thèmes

0 £0.00
Go to Top
Go to Top